Les éléments du calcul du lancer des grenades

Comment le manipulateur du sonar peut connaitre la profondeur du sous-marin :

D'aprés Von Spike, la porfondeur du sous-marin en pieds est égale à la distance en yards à

laquelle il sort du faisceau, donc lorsque le'escorteur perd le contact quand il se dirige vers lui.

Formule

On suppose maintenant que l'escorteur suive une route identique à celle du sous marin à une vitesse V"

Il va parcourir depuis son passage au dessus du contact jusqu'au point de largage la distance :

D = V" T' d'où l'on tire la durée à attendre T' = D / V"

Soit en replacant D par sa valeur calculée précédement :

T' = P V / V'V"

où T' représente le temps en secondes à attendre avant le largage

P la profondeur du sous-marin estimée par le sonar

V la vitesse du sous-marin estimée par le sonar

V' la vitesse de descente des grenades donnée pare la docu

V" la vitesse du destroyer

Un célèbre commandant a établi des tables avec deux entrées :profondeur du sub et vitesse du DD,en supposant le premier à une vitesse de 7 noeuds . Mais il faut une table pour chaque type de grenade !

 

 

 

 

 

Exemples

Le sous-marin marche à 7 noeuds (4 m/s),sa profondeur est de 500 pieds (Env 165 m)

la vitesse du destroyer 20 noeuds (10 m/s) et la vitesse de descente de la grenade 9 fts/s (3 m/s)

( charge MK 6E de 1942 qui équipe les DD Porter : 8 fts/s),

Cela nous donne :

T' = 165 x 4 / 3 x 10 = 22 secondes (Un peu plus de deux longueurs de bateau)

Faut il rajouter quelques secondes encore pour tenir compte du passage au dessus de la cible dont le contact est réduit à un point ? les dix secondes conseillées paraissent beaucoup (une longueur de DD à 10 nds) ... C'est plutot une demie longueur , Non ?

En tout cas dans ces conditions moyennes , avec un sub profond à 7 nds , dépasser largement la cible ... Et comme en plus il change de vitesse et de direction (comme si c'était pas assez difficile comme ca !).... Economisez les grenades à cette profondeur !!

Calcul pour un sub à 100 m (330 fts) de profondeur :

T' = 100 x 4 / 3 x 10 = 13 s (une longueur de DD)

Bon ... On en largue plus d'une (quatre doublets du rack central ?), et elles ont un rayon d'action de 6 à 10 mètres

 

Méthode pratique

la salle grenade m'indique que le sous-marin conserve son cap et sa vitesse, mais il est tres profond. Le sonar dans ce cas m'indique seulement :Prof > 200fts

Sans faire de calculs, on peut se servir de ce qui précède de la façon qui suit :

1.Je garde une vitesse infèrieure à 20 noeuds pour maintienir le plus longtemps possible le contact Asdic, jusqu'à disparition de l'écho : j'ai alors une estimation à 50 pieds près de la profondeur de la cible.

2. J'augmente l'allure "Full speed"(Avant toute environ 20 nds) et je dépasse l'echo sur la carte (local grenades)

3. Je prends bien garde de suivre le cap de la cible apres etre passé au desuus de lui.

3. Suivant la profondeur (50, 300, 600 pieds) je laisse une longueur, deux, trois longueurs de bateaux avant de grenader..

On peut toujours espèrer que s'il change de route, une des latérales le touchera, et que s'il change d'allure ce sera une des autres grenades centrales lancées à intervalle réglé à 5 pour cette profondeur.

Il parait difficile d'être efficace avec le larguage de deux paires de grenades seulement... On conseille un minimum de quatre. On peut économiser les latérales...

Il existe parfois sur certains escorteurs des lanceurs qui expédient leurs grenades à une demie longueur sur l'avant. Il faut donc agir en conséquence.

à suivre



REACTIONS et COMPLEMENTS

M-S Rocco Ecrit le: dimanche 22 février 2004, 18:31

Bravo Yvon,
Comme d'habitude, c'est le travail d'un pro.
Peût être une petite chose à ajouter qui vient de Mobidick.
Vous avez certainement tous remarqué que lorsque vous suivez un soum
pour le grenader, il semble faire des bonds à intervalles réguliers.
Beaucoup crient au lag mais en réalité, c'est simplement une mise à jour
périodique des données détectées par le sonar.
Personnellement, j'ajoute à tes calculs environ 5 secondes de plus au temps
de descente des grenades pour une profondeur estimée du soum à 400 pieds
et 10 secondes pour 800 pieds.
Mais le secret, c'est l'entraînement solo ou en groupe. Car si un Cdt de DD n'arrive
pas à couler au minimum 80% des soums qui ne changent pas de vitesse, de cap
et de profondeur, ses résultats en réalité seront décevants.

A+ Rocco

--------------------
Crabe tambour Ecrit le: dimanche 22 février 2004, 20:46

Effectivement, la tâche est déjà ardue rien qu'avec un sub qui maintient son cap, sa profondeur et sa vitesse... Alors pour l'efficacité d'un grenadage à forte profondeur (> à 100 mètres/325 fts), il faut plus que de la technique à ce niveau là : il faut en plus que le sub est la bienséance de venir passer au beau milieu du largage
Une erreur communément faite est bien l'économie des grenades sur une passe : c'est réduire d'autant son efficacité. Pourtant mieux vaut économiser celles-ci sur un sub très profond pour mieux les larguer ensuite (et en quantité) sur un sub à portée
Entièrement d'accord : les sonars ont un taux de 0,5 mise à jour par seconde. ( pour les curieux, tout est dans "arsenal" puis "systèmes" sur le site, idem pour les perf; des grenades "munitions").
En tous cas, bravo Yvon pour avoir fait fumer les neurones un dimanche après-midi, c'est du bel ouvrage !
T'as torturé un prof de math pour qu'il avoue tout ça?


--------------------

M-S_BZH Ecrit le: dimanche 22 février 2004, 21:20

Hé hé hé mais c'est très interessant tout ça merci yvon ca pourra toujours servir,
Et votre tactique ke j'ai appelé "Didier" toujours d'actualité?

--------------------

akrow7 Ecrit le: dimanche 22 février 2004, 22:02


Rassures toi Eric c'est la seule qui marche vraiment :
Y a un sub devant je fonce, je lance quelques torpilles (si j'en ai ) des fois qu'il remonterai en IP, je continue tout droit le chalburn à donf sur avant toute, pour l'aborder si i remonte,et je commence à grenader des la verticale et j'arrose en changeant la prof des grenades comme un malade en gueulant comme les viets à l'assaut d'Eliane 4, sans tenir compte des coups frappés par ma fiifille sur le mur de sa chambre qu'est ausi celui du bureau !..... Bon .. raté... l'est toujours Là !

Merci Marc je vais relire tout ca !

à suivre